La visualisation des capsules vidéo TopMédecine nécessite un abonnement au site.

Déjà membre? Connectez-vous pour obtenir vos crédits ici.

EDACS, hein ?

Voici un autre outil pour évaluer les patients avec une douleur thoracique à l’urgence: le « score EDACS ».
Comment se compare-t-il face aux autres scores ?
Faisons place au combat: « heart score » vs « score EDACS » !

 


Ce cours a été conçu par David Paré et Frédéric Picotte et revisé par Pierre Baril le Mercredi 22 novembre 2017

Référence Wikimedica

pubmed

Wikimedica est une plateforme collaborative francophone qui publie des articles de synthèse (maladie, médicament, approche clinique, procédure, etc.). Les articles publiés sont destinés aux professionnels de la santé pour une utilisation au chevet de leurs patients. Wikimedica et TopMédecine partagent les mêmes objectifs : nous désirons favoriser le transfert de connaissance dans l'objectif d'améliorer les pratiques cliniques. TopMédecine encourage donc les professionnels de la santé qui le désirent à améliorer les articles disponibles sur cette plateforme ou d'en créer de nouveaux. Pour toute question, contactez Wikimedica à l'adresse suivante.

Consulter le(s) lien(s) ci-dessous!

Douleur thoracique (approche clinique)

Commentaires:

4 réflexions au sujet de “EDACS, hein ?”

  1. Bonjour

    Excellente capsule encore une fois. Je pense comme vous que le score EDACS est bien intéressant.

    Un petit point de nuance que je ferais: si on calcule plutôt le Lr- que la seule sensibilité pour comparer EDACS au Gestalt, on obtient en fait un Lr- plus bas pour EDACS que pour le Gestalt (parce que la spécificité joue aussi un rôle dans le calcul du Lr-), ce qui veut dire que EDACS permet d’obtenir une probabilité post-test inférieure au Gestalt pour une même probabilité pré-test. De sorte que je le pense plus efficace que le Gestalt pour abaisser la probabilité.

    Continuez votre super travail!

    Alain

  2. Merci Alain! En effet, pensons LR- et LR+. C’est plus EBM et ça nous ramène plus facilement à ce qu’on cherche, c’est à dire l’effet d’un test sur la probabilité d’avoir ou non une maladie.

    Merci pour la capsule théorique! Et merci pour les bons mots! ?

Laisser un commentaire