La visualisation des capsules vidéo TopMédecine nécessite un abonnement au site.

Déjà membre? Connectez-vous pour obtenir vos crédits ici.

Céphalée aigue: sortez-vous l’aiguille de son fourreau?

Les hémorragies sous-arachnoïdiennes spontanées représentent environ 1-3 % des patients avec céphalées à l’urgence. Beaucoup de ressources sont mises en oeuvre pour les identifier.
Parfois, une tomodensitométrie est suffisante. Parfois, une ponction lombaire est nécessaire. Qui doit avoir une PL? Ce Top en Un tente d’éclairer ce dilemme quotidien avec les dernières preuves scientifiques. Bonne écoute.



Ce cours a été conçu par Marcel Emond et revisé par Pierre Baril le Mercredi 24 mai 2017

Commentaires:

4 réflexions au sujet de “Céphalée aigue: sortez-vous l’aiguille de son fourreau?”

    • Merci David!

      Certains abonnés m’ont demandé: “comment évaluer la probabilité pré-test?” dont on parle avec l’article de Carpenter et coll. (i.e.: > 70 % ou > 10 %)
      En fait, il n’y a pas d’outils publié visant ce point en particulier. Le clinicien doit utiliser les éléments du questionnaire et de l’examen avant de demander sa TDM pour se faire une “idée”. Il va de soi que si vous utiliser la règle d’Ottawa SAH rule. Intuitivement, il plait à l’esprit qu’un patient avec 1 seul critère a moins de probabilité que celui qui a 3 ou 4 critères. Mais cet outil n’a pas été développé dans ce sens. Votre évaluation clinique demeure pour l’instant la meilleure mesure de votre probabilité pré-test! Si jamais un article sur le sujet sort, TopMU le transformera en Top Article!!

  1. Bonjour Louis-Simon, dans l’étude du groupe de Perry publiée dans le BMJ en 2015, le moment pour la PL n’était pas “standardisée” c’était selon le clinicien. La médiane est de 17 h entre le début de la céphalée et la PL. Donc 50% des patients étaient sous les 17 h. Les valeurs interquartiles allaient de 8 h à 50h!

Laisser un commentaire